Pour un réseau de tubulure en santé

Christian Gosselin

Par Christian Gosselin, chef de produit – Division forêt

Qui dit réseau de tubulure en santé, dit pleine rentabilité de votre érablière! Voici quelques conseils pour vous aider!

Est-ce temps de changer votre tubulure?

Il faut d’abord connaître l’année d’installation de votre tubulure et de vos raccords. Si vous ne la savez pas, voici quelques éléments clés à considérer lors de votre analyse.

Avez-vous noté une perte de vacuum au fil des saisons, malgré la réparation de vos fuites? Si c’est le cas, cela témoigne de la présence de micro-fuites invisibles à l’œil nu et indétectables lorsque vous vous promenez en forêt, car elles émettent un sifflement presque impossible à entendre.

Avez-vous remarqué si votre tubulure 5/16’’ a tendance à courber vers le sol, à ne pas rester tendue en belle ligne droite? Si oui, cela signifie que votre tubulure a perdu une partie ou la majorité de son élasticité d’origine. Elle n’est donc plus dans ses jeunes années…

Vous est-il déjà arrivé que certains de vos maîtres-lignes soient très cassants en hiver? Ou encore, que certains soient difficilement lavables? Ces deux éléments témoignent du passage du temps et de l’âge avancé de votre réseau de tubulure.

L’idéal est de faire ces vérifications à quelques endroits stratégiques de votre érablière pour évaluer s’il est temps de changer en partie ou en totalité votre tubulure.

En moyenne, les acériculteurs changent leur tubulure entre 10 et 15 ans, et en profitent pour entailler la relève.

Comment bien préparer son installation?

La planification reste la clé! Avant toute chose, vous devez faire l’inventaire de vos infrastructures, comme localiser votre cabane principale et vos autres bâtiments, vos stations de pompage et les raccordements possibles à l’électricité. Est-ce que ces infrastructures sont présentes en quantité suffisante? Sont-elles bien positionnées? Sont-elles toujours fonctionnelles? Prévoyez le coup pour le moyen et long terme, si vous désirez augmenter votre nombre d’entailles, par exemple.

Par la suite, vous devez analyser l’évolution de votre forêt depuis votre dernière installation de tubulure pour mieux dessiner votre réseau. Par exemple, y a-t-il des arbres morts à bûcher et à retirer de votre tracé? Et le plus important : y a-t-il de jeunes érables qui assureront la relève à raccorder maintenant ou dans quelques années? C’est le bon moment d’y réfléchir!

Ensuite, vous devez répertorier les éléments naturels présents dans votre érablière, comme les cours d’eau, les courbes de niveau, les pentes et les chemins d’accès, car ils auront un impact sur la configuration finale de votre réseau. En dehors de la saison des sucres, prenez le temps de faire le tour de votre érablière et d’analyser la topographie de votre érablière pour comprendre son impact sur votre réseau et sur votre travail, et ainsi pour corriger vos problèmes récurrents! 

Quelle tubulure 5/16’’ choisir?

Le premier élément à considérer est la rigidité ou la souplesse de votre tubulure. Pour faire votre choix, vous devez savoir la densité de votre érablière, la distance moyenne entre vos érables et la longueur de votre laçage. Chez CDL, différents degrés de flexibilité s’offrent à vous pour bien choisir votre tubulure 5/16’’, passant de souple à semi-rigide/rigide.

La température d’opération, affectée par l’altitude, l’orientation et l’exposition aux intempéries, demeure le critère le plus important lors du choix de couleur de votre tubulure. Connaissez-vous les écarts de température au sein de votre forêt?

La couleur de la tubulure a un impact sur le rendement de sève récoltée. Il est conseillé d’utiliser une couleur plus pâle, comme le bleu et le vert, pour une érablière chaude. En se faisant moins attaquer par les rayons UV, votre tubulure ne surchauffera pas, et la prolifération bactérienne diminuera. Si vous avez une érablière plus froide, utilisez une couleur plus foncée, comme notre shadow gris, qui attirera davantage le soleil. Ainsi, vos lignes retardataires dégèleront plus rapidement. Vous pouvez aussi appliquer ce principe selon vos versants; une couleur pâle pour les versants plus au sud, et une couleur plus foncée pour les versants plus au nord. L’utilisation d’une couleur différente à celle déjà en place peut aussi vous faciliter la vie en forêt lors du remplacement de votre tubulure. C’est un bon truc pour identifier les nouvelles sections des anciennes, surtout si vous le faites sur plusieurs années. Pensez-y! Les mêmes principes quant au choix de couleur de votre tubulure s’appliquent à vos maîtres-lignes.

La translucidité de votre tubulure est aussi importante, pour vous permettre une visibilité optimale lors de l’inspection de vos fuites.

Pour sélectionner vos maîtres-lignes, vous devez avoir évalué le degré de pente vers votre cabane, le type de traçage utilisé (droit ou plus sinueux), ainsi que la facilité d’installation désirée. Pensez à nos maîtres-lignes lynchés CDL, qui sont pré-brochetés, pour une économie sur la main-d’œuvre et une installation simplifiée en une étape seulement. Informez-vous également des options pour un système souterrain.

Nous réduisons votre travail avec notre service de chutes précoupées.

Quels chalumeaux choisir?

Plusieurs types de chalumeaux sont disponibles sur le marché : permanents, saisonniers (dit jetables) et saisonniers 3 ans, comme nos Signature 3. Il est important de faire votre choix selon la récurrence à laquelle vous voulez les changer, mais également selon le niveau de vacuum optimal de votre réseau. L’étanchéité de certains chalumeaux est meilleure si un haut vacuum est atteint.

Faites également le choix de votre chalumeau selon l’état de votre arbre et de sa cicatrisation. Comme la cicatrisation des plus petits chalumeaux se fait plus rapidement, considérez un chalumeau 1/4’’ ou 3/16’’ au lieu du 5/16’’ si vos érables sont très hypothéqués et présentent de nombreuses cicatrices d’entailles des dernières saisons.

La couleur du chalumeau est également importante pour votre rendement. Saviez-vous que les chalumeaux blancs ont un volume de sève 7% plus élevé que ceux noirs? Les chalumeaux blancs attirent moins le soleil que les noirs; ce faisant, l’entaille réchauffe moins, donc moins de développement de bactéries. Évidemment, un chalumeau neuf aura toujours un meilleur rendement! Source : Centre Acer.

Conseils d’installation

L’installation de la tubulure 5/16’’ peut se faire pendant toute l’année. Cependant, l’installation par grands froids sera plus difficile. Évidemment, il ne faut pas trop étirer la tubulure 5/16’’ lors de l’installation. Les maîtres-lignes ne doivent jamais être étirés, car cela peut causer des cassures en hiver ainsi qu’un vieillissement prématuré de votre réseau.

Détection des fuites et réparations en cours d’année

Le meilleur conseil : marchez votre érablière! Le temps passé à inspecter votre réseau de tubulure vous permettra d’obtenir une meilleure récolte d’eau d’érable. Même si vous utilisez le système CDL Intelligence (Monitoring), qui vous aidera à les repérer, les fuites ne se répareront pas toutes seules! Il est primordial de savoir combien de passages complets vous faites par année, que ce soit pendant ou en dehors de la saison des sucres.

Saviez-vous que pour chaque pouce de Mercure gagné sur votre vacuum, vous obtiendrez une augmentation de rendement entre 5% pour un vacuum en haut de 23 po de Mercure? Pour un vacuum au-dessus de 26 po de Mercure, chaque pouce de Mercure gagné augmente votre rendement de 6,33%.  Source : Centre Acer.

Bonnes pratiques pour l’entretien

Pour conserver une tubulure exempte de bactéries, la désinfection à l’alcool isopropylique 70%* est primordiale. Il faut faire aspirer environ 15 ml d’alcool à chaque chalumeau pour bien stériliser. Très important : il faut toujours commencer à désentailler par le dernier arbre de la ligne, celui le plus loin du maître-ligne, en avançant jusqu’à votre connecteur, pour que l’alcool soit partout dans le système. En désentaillant de cette manière, la vieille sève qui pourrait rester dans la tubulure va être aspirer sous vide. Ce sont les vapeurs d’alcool qui travaillent l’été pour éliminer toutes les bactéries.

Afin de désinfecter complètement vos chalumeaux, vous pouvez ajouter différents capuchons de stérilisation qui s’adaptent à votre T-Bouchon. Un chalumeau stérilisé augmente la durée de la coulée de votre prochaine saison.

Pour vous aider dans la gestion de votre réseau de tubulure, notre équipe d’experts est là pour vous guider étape par étape!

* Les acériculteurs sous certification biologique doivent respecter leur cahier des charges en ce qui concerne le désentaillage.

Catalogue 2021

Vous aimeriez recevoir notre catalogue?

Télécharger le catalogue complet [PDF].

Commander un catalogue par la poste

©2017 Les équipements d'érablière CDL inc.   |   Politique de confidentialité

Une réalisation de iXmédia