Portrait d’acéricultrices passionnées : Mélanie Lapointe!

Par Anne-Sophie Couture-Goulet, coordonnatrice marketing

Avec cette rubrique, CDL tient à mettre de l’avant le parcours de femmes inspirantes pour qui l’acériculture coule dans leurs veines. Pour notre premier article de la série, nous vous présentons notre collègue Mélanie Lapointe, qui occupe depuis trois années le poste de superviseure magasins corporatifs Canada.

On peut dire que l’acériculture fait partie de l’ADN de Mélanie : son grand-père, son père ainsi que ses oncles avaient tous une érablière! Le temps des sucres a toujours été pour elle synonyme de tradition familiale. Mélanie a toujours gravité dans le milieu agricole; elle débute sa
carrière au sein de l’entreprise familiale spécialisée dans l’offre de services à forfait aux agriculteurs. Ayant toujours travaillé dans des
milieux non conventionnels et typiquement masculins, Mélanie sait comment prendre sa place et n’a pas peur des défis! Ça allait
donc de soi pour elle d’avoir sa propre érablière!

Mélanie et son conjoint, Pascal Fillion, détiennent désormais 17 000 entailles réparties sur 4 sites différents près de Lac-Mégantic, dans la MRC du Granit, au Québec. Trois sites sont situés à Sainte-Cécile-de-Whitton et un site à Saint-Romain. « Notre croissance s’est faite étape par étape. », souligne Mélanie.

Leur projet acéricole prend son envol à l’été 1998. Mélanie et son conjoint voient l’opportunité de louer une érablière de 4000 entailles.
« Nous sommes vraiment partis de rien avec cette érablière vierge. Nous avons tout fait de A à Z, en l’équipant au complet. Nous l’avons installée mon conjoint et moi avec l’aide de nos familles sans engager à l’externe. Et surtout, en y mettant plusieurs heures et tout notre cœur! » se rappelle Mélanie. En travaillant tous les deux à l’extérieur, avec les profits dégagés d’année en année depuis leurs premiers sucres en 1999, Mélanie et Pascal passent de locataires à propriétaires quelques années plus tard.

En 2014, ils font l’achat d’une seconde érablière de 6000 entailles à Sainte-Cécile-de-Whitton, qui est depuis leur lieu de bouillage principal. Toujours avec des idées de grandeur en tête, Mélanie et Pascal décident de louer un voisin en 2015. La même année, leur accréditation de production biologique leur est accordée. En 2018, ils achètent une quatrième érablière de 6000 entailles, cette fois située à Saint-Romain à quelques kilomètres de Sainte-Cécile-de-Whitton.

Comme si ce n’était pas suffisant, Mélanie décide de s’inscrire au diplôme d’études professionnelles (DEP) acéricole en 2018 pour approfondir ses connaissances en acériculture. Une fois son diplôme en poche, elle décide de changer de carrière pour se dédier entièrement à l’acériculture en acceptant un poste chez Les Équipements d’érablière CDL, à la succursale de Mégantic.

C’est en se modernisant et surtout en s’automatisant que Mélanie parvient à concilier son travail temps plein et son entreprise acéricole. «Avec l’automatisation, ça m’a permis de gérer et de surveiller à distance. Ça nous a permis également d’être plus efficace pour
notre travail sur le terrain sans avoir à être toujours sur place grâce au système de gestion d’érablière de CDL Intelligence (anciennement Monitoring). Le site de Saint-Romain est le plus automatisé avec des sondes en forêt pour repérer rapidement les fuites ainsi qu’un osmose intelligent. », explique Mélanie. Ces deux équipements ont grandement facilité la gestion quotidienne du couple en temps
des sucres. Soulignons que Pascal occupe un emploi qui lui permet d’être dédié à l’entreprise acéricole de janvier à la fin de sucres, mais
qu’il travaille à l’extérieur le reste de l’année. « Nos vacances d’été sont dédiées à l’installation en forêt. », mentionne notre acéricultrice, qui
désire rendre l’entreprise encore plus performante au cours des prochaines années, tout en gardant un équilibre et un respect de la nature. « Il faut faire attention à notre forêt, c’est notre gagne-pain et notre fierté. »

Le fait d’être parti de zéro, et de constater l’évolution de son entreprise acéricole et des dernières acquisitions la rend extrêmement fière. «C’est tellement beau quand le soleil rentre dans le bois. Quand je me promène dans mon érablière, je me dis : “My God que je suis chanceuse!” » Une autre fierté pour Mélanie est de transmettre sa passion pour l’acériculture tous les jours à ses trois enfants de 10, 13 et 15 ans, mais aussi à ses collègues et ses clients dans le cadre de son travail chez CDL.

Pour terminer, Mélanie souhaite adresser quelques conseils aux femmes qui souhaiteraient se lancer en acériculture. « Il faut être tenace par moment; c’est maintenant plus facile de concilier le travail et la famille grâce à la technologie. Surtout, n’ayez pas peur de poser des questions et de vous renseigner. Et finalement, croyez en vous, car en allant chercher les connaissances et les outils, et en vous entourant bien, c’est possible de pleinement s’épanouir en acériculture! »

Catalogue 2021

Vous aimeriez recevoir notre catalogue?

Télécharger le catalogue complet [PDF].

Commander un catalogue par la poste

©2017 Les équipements d'érablière CDL inc.   |   Politique de confidentialité

Une réalisation de iXmédia